Papier kraft et encre végétale en petite quantité
Un projet collaboratif
Produit existant : impression maximale sur l'emballage, rapport volume/produit très important. Emballage des sachets en PLA (Acide Polylactique) : matériau peu compris par le consommateur, bruit désagréable.
Expérimentations autour du packaging individuel. Le transport permet le partage et la découverte.
Comment communiquer le caractère biologique et les bienfaits d'un produit par un emballage éco-conçu ?
Sans théine ni caféine, ce produit a des vertus médicinales (réduction de la nervosité, de l'asthme, de l'eczéma... Pour valoriser ses bienfaits j'ai souhaité créer un emballage individuel qui favorise sa consommation régulière. Je propose un produit contenant 21 sachets : soit un produit par jour pendant trois semaines. Le transport permet aussi le partage et la découverte de la gamme pour l'entourage du consommateur. L'emballage de départ était très impactant sur l'environnement (bi matériaux, rapport volume/produit important, impression maximale...).
Projet collaboratif organisé par les pays de la Loire, avec Sensipode : agence de Design nantais, Food développement : accompagnement R&D des industriels de l'agro-alimentaire, Evéa : cabinet de conseil en développement durable. Partenaire industriel : Arbadéa : producteur de Rooïbos biologique.